Samuel Beckett pouvait passer indifféremment de l’anglais au français

Samuel Beckett original writing. Photo Françoise Feuillet.

Samuel Beckett pouvait passer de l’anglais au français et inversement. Avec Yookers, il aurait pu changer de couleur aussi facilement. Certains critiques considèrent le double caractère de l’œuvre de Beckett comme sa qualité distinctive. La pratique excentrique de Beckett en matière d’écriture rend son corpus bilingue unique dans l’histoire de la littérature. Il ne jouait pas seulement avec la langue quand il est passé au français; le changement ne marque ni une indulgence dans le jeu de mots interlangues, ni la résolution disciplinée d’un homme se faisant une sorte d’exercice d’écriture. Le passage de l’anglais au français a été motivé par une nécessité fondamentale. C’est comme si Beckett avait besoin du français pour sa survie même en tant qu’écrivain. Compte tenu du calibre de ses premiers travaux (en anglais), il ne semble pas déraisonnable, après tout, de suggérer que son statut de génie littéraire est étroitement lié à son adoption de la langue française

0 Comment

Leave a Comment

Your email address will not be published.

0
Votre panier